Haut
de la
page

ABSOLUMENT PERSONNE N'ÉCHAPPE AU JUGEMENT DERNIER !

 


Nb connecté(s) 1

 

 

 

 

SA DIMENSION MYSTIQUE

En principe, pour la grande majorité des gens, toutes catégories sociales, religieuses et ethnique, c'est la comparution des âmes et des hommes devant le tribunal cé&leste juste avant la fin du monde. Cela représente donc pour un grand nombre d'individus qui y accordent un tant soit peu de crédit un danger très éloignés.


L'enfer, de la Divine Comédie) est selon moi la meilleure illustration du jugement dernier, une condamantion en masses d'êtres humains qui se sont mal comportés durant leur vie.
Or pour beaucoup de croyants chrétiens fervents et intuitifs, chaque individu comparait de toute façon devant le tribunal de Saint-Pierre juste après la mort biologique de son corps pour rendre compte du bialn de la vie passée. Le Jugement Dernier représente donc simplement un événement qui précède la fin du monde. C'est cette fin du monde qui est angoissante, pas le passage en jugement qui précède. Et de toute façon comme dans ce monde tout a un début et une fin, le monde connaissons disparaîtra nécessairement.

Seulement voilà toutes ces considérations sur la fin du monde restent dans le domaine du religieux, du mystique. Elles ne concernent que les croyants. Pour ces croyants, le jugement dernier c'est la loi de Dieu, sa punition. Le problème avec les croyants c'est qu'ils gobent tout sans réféchir. De ce fait ils accordent de l'importance par simple signe de foi, à des choses sans comprendre. C'est d'ailleurs une de leur caractéristique. Sur un plan d'évolution il fallait donc que cela change.

SON RENIEMENT PAR LES MATÉRIALISTES

Pour, les autres humains qui n'appartiennent pas à ces cohortes de fidèles que sont les mécréants, ceux qui se classent à tord dans la catégorie des agnostiques mais avec raison dans le clan des matérialistes, pour ces gens là, qui ont perdu tout contact avec les informations supralumineuses, l'âme et le corps ne font qu'un, donc l'âme disrait avec le corps et tout retourne au néant. Pour ces gens-là, la notion de jugement dernier est une absurdité. Vivons donc sans contraintes, comme on l'entend.


La tentation de la consommation fait oublier tous les devoirs. Mais comme le jugement dernier n'existe pas, on s'en tape !
Carpe diem. La vie est courte, gavons-nous. La vie appartient aux plus forts, aux plus malins, aux gens sans scrupules. Les sociétés occidentales modernes se sont débarassées des jougs et contraintes religieux pour se lancer dans le consommation des biens matériels débridée, sans retenue. Un seul et unique but: bien vivre, s'accaparer et profiter d'un maximum de richesses matérielles et c'est ainsi que les sociétés industrielles sont aparues donnant un moment l'impression de que le bonheur sur terre était possible par la possession et la consommation de produits manufacturés de plus en plus sophistiqués créant l'illusion de donner aux gens un pouvoir immense. On gaspille les ressources naturelles, on pille tout ce qu'on peut, on dérègle les équilibres fragiles des ecosystèmes en se disant que la technologie résoudra tous les problèmes.

Alors pour ces gens_là, Monsieur, le jugement dernier ,; vous pensez qu'il s'en tapent.

 

 

 

 

La POSITION DE LA SCIENCE

Tout irait bien dans le meilleur des mondes, malgrés tous les signes alarmants qui se multiplient mais que les humains ne veulent pas voir et qui annoncent des catastrophes artificielles qui découleront directement des activités humaines, comme la menace du jugement dernier n'est plus une préoccupation des sociétés humaines endoctrinées par des idéologie consuméristes,seulement voilà que la science vient y mettre son grain de sel.

Heureusement pour les humains que nous sommes, une petite partie des populations que nous formons constitués de gens animés de la volonté de comprendre le monde qui nous entoure, les recherches scientifiques apportent aujourd'hui de nouveaux éléments de compréhension qui donnent au jourd'hui un nouvel éclairage sur cette conception du jugement dernier.

Ces élements sont:

  • la découvertes des particules quantiques immortelles
  • la développement cohérent de l'univers.
  • la complexcification de l'univers
  • la conception de loi d'évolution universelle
  • la découverte de la nécessité pour le développement de l'univers de disposer d'une mémoire enregistrant tous les événements depuis le Big Bang; il y a 12 milliards d'années.

D'où il découle la nécessité pour l'unuvers d'opérer cycliquement un bilan du passé afin de corriger les erreurs. C'est à dire que la notion de jugement dernier n'est pas une invention du mental des mystiques et des gens pieux, mais correspond à une réalité indispensable pour le développement cohérent de l'univers.

Quelle réalité, quelle nature donner à cette mémoire infinie?

LA MÉMOIRE AKASHIQUE ET LA SCIENCE

« Les électrons qui nous constituent contiennent un espace-temps qui n’obéit pas aux lois de notre univers quotidien. De plus la totalité de notre esprit est contenue dans chacune des particules. Si l’on ajoute à cela que chaque électron de notre corps recèle toute la mémoire de ses vies antérieures, on débouche inexorablement sur une certaine idée de la réincarnation.»

Ces lignes sont extraites du livre de Jean CHARON intitulé «J'ai vécu 15 milliards d'années». Ces lignes sont là pour rappeler aux huùains que toutes leurs activités sont enregistrées par la un univers qui se comporte en définitive comme un Big Brother géant. Les bonnes et les mauvaises actions sont stockées dans les seul but de les analyser par la suite, non pas par un tribunal divin, mais par vous même. Par le processus du jugement dernier individuel, il sera possible aux âmes incarnées de revivre leur passé mais en pleine connaissance des conséquences de leurs actes.

 

 

 

 

 

paragraphe 1 :LA MÉMOIRE INFINIE DE L'UNIVERS DÉVOILÉE AUX INITIÉS

Comme c'est bizarre. Finalement, l'homme ne crée jamais. Il ne fait que découvrir. Les idées préexistent dans un univers parallèle, source d'inspiration aux inventeurs, aux artistes, aux poètes, aux philosophes et autres mystiques. De quelles façon les idées pénètrent les cerveaux des humains? c'est une question complexe qui appelle des réponses très compliquées. Il semble que les rêves jouent un rôle capital dans la transmission des idées. Il semble aussi, depuis que les humains se sont incarnés sur cette terre qu'il existe des personnes, femmes et hommes, inspirés car dotés de la faculté de faire des incursions dans cette mémoire akashique. Ce sont les prophètes, les initiés et dans les religions chrétiennes les saintes et les saints et sans oublier

Pierre-Henri BARNEZET, initié contemporain disposant du don de pouvoir puiser des informations dans la mémoire akashique est pour ce site une source d'inspiration importante. On ne saurait que vous inciter les internautes à faire une visite sur son site en cliquant sur l'image.

Dans notre histoire récente, parmi ces personnes ayant eu accès à ces connaissances nous avons beaucoup d'exemples d'initiés. Il est difficile de les nommer tous.

Dans notre période contemporaine, il existe évidemment encore de tels initiés qui grâce à leurs connaissances ont pour mission d'aider leurs contemporains à évoluer mais par une méthode plus douce, de manière discrète, car il semble pour les observateurs éclairés qui ne savent modestement que s'imprégner de «l'air du temps», c'est à dire de l'inconscient collectif, que le temps de la prosternation devant des gourous et des grands maîtres est révolu et que les humains doivent enfin devenir "adultes" par la connaissance du SOI et de la réalité de notre univers.

 

Sainte Hildegarde de Bingen est l'expemple de la sainte initiée disposant de la capacité de "visiter" la mémoire akashique de l'univers d'où elle tiraient ses nombreuses visions. A l'âge de 42 ans Hildegarde de Bingen reçut l'ordre de Dieu (comme illustré sur l'image ci-dessus) de rendre public ses visions. Il lui aura fallu rassembler tout son courage et vaincre toutes ses réticences et résistences intérieurs pour mettre en chantier son premier livre grâce à la précieuse aide d'un moine.

Il existe bien évidemment bien d'autres exemples de ce genre. Seulement ce n'est pas le sujet de cette page.

 

 

 

 

 

 

 

UNE MÉMOIRE AKASHIQUE POUR QUOI FAIRE ?

De nos jours tous les scientifiques s'accordent pour affirmer que non seulement notre univers est en expansion (ce qui est démontré) mais est en évolution permamente. C'est à dire que paralellement à son refroidissement représenté par la diminution de son entropie, il se complexifie jusqu'à a boutir à la naissance de la vie de plus en plus complexe. Jean Émile Charon a donc lancé la notion de néguentropie croissante, accumations des erreurs passées sous forme d'informations. C'est là que se trouve l'importance de la mémoire akashique. Avec l'apparition du vivant, puis du mental dans le vivant, il fallait tout enregistrer pour se souvenir de ce qui ne va pas. Pour les scientifiques, l'information est stockée bit par bit en agissant sur les spin des électrons. Pouquoi spécifiquement sur les électrons? parce que les chercheurs ont découverts que ces particules sont aussi vielles que l'univers lui-même, c'est à dire, pour nous immortelles.

Nos corps biologiques sont donc constiuées de ces particules comme vous avez pu le lire dans les pages précédentes.
Le Jugement n'est justement pas dernier parce qu'il est permanent.

A l'instar de ce qu'il se passe dans les entreprises qui veulent prospérer ou survivre, il est important de faire des réunions de débreifing régulièrement. Ce processus est celui que suit également l'univers. Régulièrement il faut faire le bilan du passé. Pour les êtres humains, dotés à la fois d'une mémoire personnelle surveillée par la conscience supralumineuse, la réunion de débriefing se réalise soit au moment de la mort, soit après dans l'univers lumineux qu'on appelle aussi au-delà.

Personne ne peut échapper ce processus de débriefing, car autrement l'évolution serait stoppée ce qui est impossible.

Il est clair que les matérialistes auront beaucoup de mal à admettre ce théme du jugement dernier, eux qui pensent que lorsque les réactions chimiques neuronales s'arrêtent à la mort, donc avec elle toute forme de processus mental.

Mais la question est la suivante: sommes-nous constitués de particules quantiques éternelles capables de stocker de l'information? Oui ? Non ? Comme la réalité de l'existence des électrons n'est pas contestable, il ne reste plus qu'à s'interroger sur sa capacité à garder des informations. Si la réponse est non, alors il est difficile de comprendre comment notre univers peut se développer avec cohérence. Si la réponse est affirmative, alors il faut admettre que chacun de nos actes, de nos gestes inprègnent les élecrons qui nous constituent et qu'ils s'en souviendront surtout après la mort puisque'ils ne disparaissent jamais. Mais alors pour en faire quoi?
Pour nous rendre meilleur, si le bilan des actions négatives n'est pas trop lourd.

Vous devez vous préparer.